Romance

La part des flammes

de Gaëlle Nohant

Résumé

 

Ma note : 3,5/5

« Mai 1897. Le Tout-Paris se presse à la plus mondaine des ventes de charité. La charismatique duchesse d’Alençon, petite sœur de Sissi, a pris deux jeunes femmes sous sa protection en dépit du qu’en-dira-t-on. Scellant le destin de ces trois héroïnes, l’incendie du Bazar de la Charité bouscule ce monde cruel et raffiné et plonge Paris dans le deuil. Mais il permet aussi des amours et des rapprochements imprévus, des solidarités nouvelles, des libertés inespérées. Car naître à soi-même demande parfois d’en passer par le feu. »

Commentaire

Un événement saisissant !

L’incendie du Bazar de la Charité a été un événement inoubliable à Paris lors de la fin du 19ème siècle. Et pourtant, je n’en avais jamais entendu parler avant de voir la bande-annonce de la mini-série « Le Bazar de la Charité » de TF1 et Netflix. De plus, il a notamment permis de créer des sorties de secours et l’identification de corps grâce aux dents. Il a donc son importance quand on connaît l’utilité de ces deux pratiques.

Pour vous résumer rapidement, c’est l’histoire de 3 femmes de la haute-aristocratie qui vont connaître des grandes péripéties et dont l’incendie va rapprocher.

L’auteur a su recréer l’univers de cette période à travers la description de mœurs, de costumes et de faits historiques. Même s’il s’agit d’une fiction, elle s’est basée sur de réelles hypothèses notamment autour de la Duchesse d’Alençon, ce qui est vraiment intriguant. De même, tous les dialogues amènent le lecteur à cette époque.

Pourquoi j’ai choisi ce livre ?

J’ai tout de suite accroché à l’histoire autour de l’incendie du Bazar de la Charité en regardant la mini-série. J’avais envie de lire une autre histoire que celle de la mini-série puisque le livre était adapté de celle-ci. Je me suis donc dirigé vers le roman de Gaëlle Nohant qui avait été primé en 2016.

Ce que j’ai aimé du livre

J’ai adoré certains personnages notamment : Laszlo de Nérac et Violaine de Raezal. Laszlo est un journaliste qui proclame la vérité et s’exprime par passion. Quant à Violaine, elle est forte et courageuse. L’évolution de ces personnages est très intéressante tout au long de cette histoire.

Ce que j’ai préféré dans cette intrigue reste le style de l’auteur car on a vraiment l’impression de se retrouver dans Paris à cette époque. Puis ce drame tragique m’a touché profondément ! J’avais peur pour les personnages et je souhaitais savoir s’ils allaient s’en sortir.

J’ai aimé lire ce roman historique et romantique car il était prenant. L’amitié et l’amour sont omniprésents à travers cette histoire. Je vous conseille ce roman si vous avez d’en savoir plus sur cet événement qu’est l’incendie du bazar de la Charité car l’auteur, même s’il s’agit d’une fiction romancée, s’est inspiré de faits réels et d’hypothèses émises par des historiens.

Comparaison avec la mini-série

Ce sont deux histoires différentes ! Elles se rapprochent par l’histoire du destin de 3 femmes mais ce ne sont pas les mêmes femmes. J’ai apprécié la mini-série mais le roman est bien plus réaliste. La mini-série est plus moderne. Tandis que le livre recrée cette époque à merveille. Si vous avez aimé cette série, je vous invite à lire ce roman mais je vous préviens que vous n’aurez pas la même impression pour le caractère des personnages. L’intrigue n’est également pas la même.

Ma citation préférée

« Nérac, vous êtes amoureux ! C’est effrayant. Qu’allons-nous faire de vous ? »

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Donnez votre avis sur cette lecture :